Les événements vinicoles

Les événements vinicoles

Les événements vinicoles

Les événements vinicoles en France et des Établissements Jean Fournial


 

 

Sentir et regarder le vin. Une émotion à partager et à comprendre.

Déguster c’est aussi l’art de décrire les vins grâce  à un vocabulaire précis et universel.

Voici un échantillon des termes courants et techniques. Cette liste est bien évidemment non exhaustive.

 

Vocabulaire courant de la dégustation

ACIDITE :

L’acidité comme l’amertume, l’alcool et le sucré, fait partie desz éléments participant à l’équilibre gustatif du vin

ALCOOLEUX

Sensation gustative qui apparait lorsqu’un vin est déséquilibré par le manque d’acidité et de tanins

ALLONGE

Désigne un vin dont les caractéristiques gustatives persistent longtemps en bouche après que la breuvage a été avalé

AMBRE(E)

Ce mot caractérise une couleur

APOGEE

C’est la période optimale pour déguster un vin

ARÔMES

  • Primaires : Venant du fruit
  • Secondaires : Venant de la fermentation
  • Tertiaires : Venant de la période d’élevage

ASTRINGENCE

Ce nom désigne au moment de la dégustation du vin le sentiment de sécheresse

ATTAQUE

Quand le vin délivre ses premières sensations

CARAFER

L’action de verser le vin dans une carafe pour l’aérer ou le décanter

CHAIR (LA)

On dit qu’un vin a de la chair lorsqu’il possède une certaine consistance en bouche

CHARPENTE (LA)

Terme employé pour parler de la structure du vin en bouche

CONCENTRATION TANNIQUE

Caractérise un vin qui présente une forte teneur en tanins

GRAS

Cet adjectif qualifie un vin possédant de l’onctuosité. Sa rondeur en bouche donne une sensation de gras

MÀCHE (QUI A DE LA MÀCHE)

Perception tactile que l’on ressent en bouche lorsque le vin est riche en tanins

MILLESIME

Année de naissance d’un vin

MONO CEPAGE

Désigne un vin élaboré à partir d’un seul cépage

ŒNOLOGUE

Personne diplomeée d’une faculté d’œnologie

OXYDATION

Ce phénomène apparait lorsque le vin entre en contact avec l’air

PROFONDEUR

Cette expression définit un vin qui possède des caractéristiques gustatives et aromatique complexes, denses et persistantes

ROBE

La robe représente l’ensemble des aspects visuels d’un vin

TANINS

Le tanin est l’un des principaux composants du vin provenant des pépins et de la peau des raisins

Plus le vin est fin plus les tanins sont soyeux sur la langue

TUILÉ

Désigne la couleur d’un vin rouge âgé

VIN FERMÉ

Cette expression s’emploie pour un vin austère qui délivre peu d’arômes

 

Le vin se goûte d’abord avec les yeux.

 

Voici la roue recensant les différentes robes possibles du vin, de la couleur tuilé des vieux rouges au vieil or des sauternes à maturité.

Mais c’est aussi de l’odorat

 

Ci-dessous la roue des Arômes

 

 

JE VOUS SOUHAITE UNE BONNE DÉGUSTATION

Philippe FOURNIAL

 

MILLÉSIME 2017

Pénalisé par le gel,  2017 livre quelques beaux vins de style classique. Le tri sera de mise pour dénicher de belles réussites

REGION LIBOURNE SAINT EMILION : à étudier au cas par cas

MEDOC : A retenir surtout PAUILLAC  et SAINT ESTPHE et le HAUT DU MEDOC

PESSAC LEOGNAN : Les vins blancs peuvent être qualifiés d’exceptionnels

Du coté des blancs liquoreux (SAUTERNES BARSAC)  le millésime 2017 ne déroge pas à la règle : les années en 7 sont régulièrement réussies…… un très beau millésime en perspective.

 

 

 

 

 

 

 

 


MILLÉSIME 2016

Et de trois…….

Après un millésime 2014 discret, mais au final très réussi et un 2015 enthousiasment, voici qu’arrive le 2016 qui clôture en beauté une nouvelle trilogie qui marquera l’histoire des millésimes à Bordeaux.

2016 a permis de produire des vins à l’équilibre très digeste et au fruité irrésistible.

Au soir du 23 juin, après un hiver et un Printemps particulièrement pluvieux, le moral des vignerons était au plus bas dans tout le Bordelais. Mais un miracle se produisit. Dès le lendemain, la nature leur a offert des conditions idéales jusqu’à la fin des vendanges : un été chaud et sec, quelques précipitations salvatrices et surtout une arrière-saison parfaite. Un millésime tardif mais rempli d’espoir. Les vins sont d’une gourmandise et d’un croquant remarquable.


MILLÉSIME 2015

Bordelais où l’abondance des pluies d’hiver 2015 fut bienvenue

 Un grand millésime est en préparation. Les précipitations abondantes d’hiver ont créé des réserves suffisantes pour empêcher les vignes de trop souffrir pendant un été très chaud, sans être  caniculaire Les pluies ont harmonieusement alterné avec l’ensoleillement en septembre, ce qui a amené naturellement les cépages (merlots, sauvignons, sémillons, cabernets, cabernets francs) à atteindre une très grande richesse en sucre naturel. C’est donc un état sanitaire parfait, incroyable même, que les propriétaires et vendangeurs ont trouvé fin septembre

2015 sera incontestablement à classer au rang des très bons, voire des excellents millésimes de ces dernières décennies. Un vin de garde en perspective.

 

 

 

 


 

MILLÉSIME 2014

Bouchons-vin-fournial-2014Bonne nouvelle. Bordeaux affiche à nouveau son sourire et retrouve avec 2014, un millésime prometteur et de profil plus classique. Les appellations affichent une belle homogénéité.

Ceci s’explique par une belle maturité, vendangés dans de bonnes conditions, parfois jusqu’au début du mois de Novembre.

Ce millésime fut sauvé par un mois de Septembre absolument époustouflant, les températures avoisinant 30° et un ensoleillement exceptionnel. 2014 mérite donc l’intérêt des amateurs d’autant plus qu’il est peu probable que les prix augmentent de manière spectaculaire, contexte économique oblige

Tout promet que 2014 sera un millésime tel que 2010 ou 2001 des vins de garde, des vins qui font la réputation du vignoble de Bordeaux.

 

 

 

 


 

Millésime 2013

Bouchons-vin-fournial-2013Un millésime très disparate.

Le 2 août : une série de trois orages de grêle en quelques heures a dévasté dans l'Entre deux mers l'ensemble du vignoble qui représente près de 40% de la superficie viticole du Bordelais. On estime à 1.060.000 hectolitres perdus dans tout le bordelais sur les 5.5 millions produits habituellement par an, soit près de 20%.

Pour définir ce millésime, il faut retenir l'adjectif "inégal". Dans un millésime comme 2013, il faut mettre beaucoup d'investissement humain et financier pour faire un grand vin.

C'est un millésime de VIGNERON. Les plus professionnels et les mieux équipés réussiront un millésime correct. Nous trouverons de belles réussites grâce à une sélection sévères des raisins. L'élevage de ces vins exigeants se fait sur-mesure et en finesse.L'appréciation des premières dégustations décrit des vins souples et parfumés.

 

 

 


 

DES VIGNES DANS LE PAS DE CALAIS

vignoble-terril-vins-fournialDepuis 3 ans la vigne s'est invitée dans le Pas de Calais.

Le 1° vin blanc au monde sur terrain minier verra le jour cet Automne. A HAILLICOURT commune de 5000 habitants, la municipalité a accepté de porter un projet particulier :

Planter de la vigne sur l'un des 3 terrils. C'est ainsi que 3000 pieds de Chardonnais ont été plantés à mi pente et face au Sud.

A l'origine du projet un homme d'origine de la région et expatrié en Charente Maritime Olivier Pucck et son voisin Henri Jammet, vigneron et directeur d'une cave Coopérative. Ces protagonistes misent sur une production de 1500 bouteilles, dont 1/3 réservé à la mairie comme vin d'honneur pour les réceptions, le reste destiné à la vente.

Nous avons hâte de pouvoir goûter ce nouveau breuvage.


 

 

MILLÉSIME 2012

Bouchons-vin-fournial-2012Ardu pour les vignerons le millésime 2012 réserve néanmoins de belles surprises pour celles et ceux qui sauront bien choisir.

Tout au long de l'année, la météorologie s'est montrée sévère sur le territoire. Il en résulte de faibles rendements et une qualité hétérogène des vins. Un travail prévenant, méticuleux et des interventions à tout moment dans la vigne étaient indispensables pour réussir ce millésime.
A BORDEAUX, la rive droite (Saint Emilion, Pomerol) s'en sort très bien grâce aux merlots qui ont bien supporté la pluie.

Le Médoc se révèle plus hétérogène mais d'excellents produits se trouvent dans les crus bourgeois et pour les viticulteurs qui auront vendangé leur Cabernet Sauvignon à maturité, avant les pluies diluviennes du 20 Septembre.

 

 

 

 


 

Millésime 2011

Bouchons-vin-fournial-2011C'est le nouveau millésime de la rentrée qui commence à sortir progressivement.

Vous le retrouverez sur les vins Jean FOURNIAL comme le Fargerie, le La Chapelle " cuvée Valentin ", le Chamboicier, ainsi que le Trinquejalle.
Partout en France la précocité est la caractéristique qui peut d'ors et déjà être retenue pour parler de ce millésime 2011. Dans le Bordelais nous sommes passés directement de l'hiver à l'été Ainsi, globalement, c'est avec deux semaines d'avance sur les habitudes que les premiers coups de sécateurs ont déjà résonné dans les vignes, pour amener les raisins vers les cuves et les pressoirs.

C'est un millésime qui ressemble au niveau gustatif au 2006 et 2008 que l'on peut qualifier de normal. Des propriétés qui notoirement n'ont jamais donné des vins d'excellente qualité ont réussi, en 2011, un vin impressionnant. Inversement, certaines des meilleures parcelles, qui n'avaient jamais failli dans l'histoire, ont engendré des vins plus normaux.

C'est pour cela qu'il faudra faire confiance au professionnalisme des Ets Jean FOURNIAL pour choisir les meilleurs crus.

 


 

 

MILLÉSIME 2010

Bouchons-vin-fournialCette année chaude et sèche a produit un très grand vin au niveau qualité, mais très faible en quantité. Les nuits fraîches du mois d’août ont favorisées la préservation des arômes.

Les vins sont puissants, avec des degrés d’alcool assez élevés.

Les raisins sont arrivés à une maturité parfaite grâce à une très belle arrière saison en septembre. Nous retrouvons donc un millésime avec un fort potentiel de vieillissement que l’on peut comparer aux années 89 90.